Si on ne laisse pas le droit à l’erreur,
une entreprise n’est pas capable d’apprendre