Reporting intégré - retours d'expériences

Les enjeux environnementaux, sociaux et sociétaux prennent une importance croissante dans la performance des entreprises. Concomitamment, ces enjeux font l’objet d’un reporting par ces dernières de plus en plus précis, pertinent et en lien avec la stratégie. La démarche de reporting intégré consiste à favoriser l’intégration des éléments extra-financiers et financiers, et à en rendre compte de façon aussi concise que possible. Elle invite les entreprises à :

  • expliquer leur gouvernance et leur stratégie, ainsi que leur modèle d’affaires, et identifier leurs actifs tangibles et intangibles ;
  • présenter les risques essentiels auxquels elles sont confrontées et la façon dont elles prévoient de les éviter ou de les atténuer.

Les sociétés commerciales, et notamment les sociétés par actions, sont soumises à de nombreuses obligations d’information et de publication. Face à la multiplicité des supports et à la redondance de certaines informations, le législateur a souhaité rationnaliser les obligations de reporting en allégeant et en simplifiant le contenu et les modalités de publication de ces informations. Le reporting intégré ne doit pas s’ajouter comme une strate nouvelle complexifiant les obligations des entreprises.

Toutefois, la démarche de reporting intégré peut permettre d’améliorer la qualité des informations mises à la disposition des investisseurs et des autres parties prenantes, si plusieurs principes sont respectés :

    1. le reporting intégré doit être une démarche volontaire et optionnelle et ne doit pas constituer une nouvelle obligation pour les entreprises ;
    2. le reporting intégré doit répondre à une logique de synthèse des informations pertinentes en proposant une information complémentaire à l’information existante ;
    3. le reporting intégré ne doit pas consister en un rapport nouveau, le choix du support devant être laissé à la libre appréciation des entreprises ;
    4. un cadre de référence n’est pas adapté à la diversité des entreprises et à leurs enjeux, les entreprises doivent rester libres dans le choix des indicateurs pertinents selon leur propre appréciation et leur modèle.

Certaines entreprises ont développé une démarche de reporting intégré et d’autres sont en cours de réflexion. Ce document vise à offrir aux entreprises des retours d’expérience d’experts interrogés par le MEDEF pendant plus d’un an.

%d blogueurs aiment cette page :