Fédérer et susciter la fierté d’appartenance des collaborateurs : la méthode « Plus que parfait »

Pour lutter contre la défiance naturelle qui existe à l’encontre des métiers de la propreté et favoriser la fierté d’appartenance à l’entreprise, « Plus Que Parfait », entreprise installée à Saint Denis (93), spécialisée dans le nettoyage de bureaux, propose d’impliquer les collaborateurs à la vie de l’entreprise et de les associer à sa stratégie de développement.

Secteur : Services, Propreté
Activité : Nettoyage des bureaux, travaux d’accès difficile.
Effectif : 149 salariés (73 ETP)
CA 2010 : 3 millions d’euros

Il est une réalité dans l’activité de nettoyage : l’externalisation des prestations est acquise pour la plupart des entreprises. Le personnel en charge de l’entretien est géré par une entreprise prestataire dont les locaux sont souvent éloignés de ceux du client et le seul lien entre l’employeur et le collaborateur se limite finalement à la visite mensuelle d’un « inspecteur » chargé de la livraison des produits et du contrôle des prestations… Difficile, dans ces conditions, de développer ou de maintenir l’esprit d’entreprise qui animait la PME familiale à ses débuts et d’associer chacun des collaborateurs à la réussite de l’entreprise. C’est pourtant le défi que Mathieu Boullenger, Directeur Général de Plus Que Parfait a décidé de relever. Comment ?

Créer des moments de convivialité

En permettant à tous les collaborateurs de se retrouver deux fois par an lors d’un évènement festif. Un évènement destiné à faire la connaissance des nouveaux arrivants, à présenter les projets à venir et où chacun est libre de s’exprimer sur sa vision de l’entreprise. Une telle pratique n’a rien d’exceptionnel, mais c’est une performance pour une entreprise de propreté dont le personnel est généralement isolé.

Susciter l’échange autour de la stratégie de l’entreprise

En invitant chacun des collaborateurs à participer à des réunions thématiques ou groupes de travail stratégiques pour l’entreprise. Ainsi, chez Plus Que Parfait, ont été mises en place des réunions consacrées au développement du dialogue social ou à la discussion interservices. Elles comptent des membres permanents (responsables de services, délégués du personnel) mais aussi cinq sièges ouverts à l’ensemble du personnel. L’idée étant que chaque collaborateur puisse venir échanger au moins une fois par an sur le fonctionnement général de l’entreprise, faire part des dysfonctionnements qu’il a repéré et questionner les réalisations et les projets des différents services.
En créant des groupes de réflexion internes sur « l’hygiène, la santé et la sécurité au travail » et les « ressources humaines », pour lesquels chacun des collaborateurs est libre de se porter candidat aux travaux.
En associant les collaborateurs à une réunion annuelle de validation de gamme chez le principal fournisseur afin de recueillir directement l’avis des utilisateurs sur le matériel et les produits qu’ils utilisent directement tous les jours.

Créer des moments de convivialité, des moments d’échanges sur la stratégie de l’entreprise… des pratiques simples, faciles à mettre en œuvre et utiles pour promouvoir l’esprit d’entreprise et l’engagement des collaborateurs. « Des pratiques peu couteuses mais dont le bénéfice est réel », si l’on en croit Mathieu Boullenger et la croissance exponentielle que Plus Que Parfait connaît depuis sa création en 2005.

WordPress:

%d blogueurs aiment cette page :